Lectures à voix haute

La lecture à voix haute, ce n'est pas du théâtre. Pas d'interprétation. Le lecteur public ne fait que prêter sa voix. Il s'efface derrière le texte, laissant l'auditeur entendre, rêver, créer ses propres images... LALO propose à la fois des séances de lecture conçues autour d’un livre, d’un auteur ou d’un thème.

nos prochaines activités


LALO et l'Association des Amis de la Médiathèque de Saint-Clar proposent depuis plusieurs années des séances de lecture aux résidents de l'EHPAD. Depuis 2017, les familles, amis, visiteurs, mais aussi le public intéressé, est invité à y assister. Contes, nouvelles, poésie, récits ... chaque mois, une séance d'une heure, un moment de détente, pour le plaisir des mots et des histoires partagées...

N'hésitez pas à nous rejoindre les jeudis 20 septembre, 18 octobre, 15 novembre, 13 décembre 2018, 17 janvier et 14 février à 15h.

Activité gratuite, sur réservation. Inscription : par mail ou à la Médiathèque de Saint-Clar. 

 

Jeudi 15 novembre : " 14/18 vu par un enfant"

 

 


activités passées

Programme des lectures proposées à l'EHPAD en 2018-2019 :

 

Jeudi 20 septembre 2018 :

"Sur la plage de Chesil" de Ian McEwan

"Mariage à la mode" de Katherine Mansfield. 

 

Jeudi 18 octobre 2018 : 

Divers textes courts autour de la vie à la campagne : Jean  Giono, Anny Dyperey, Philippe Delerm, etc.


23 juin 2018 : lectures gourmandes

Beau succès pour les lectures gourmandes proposées à l'occasion du cinquième anniversaire de la Médiathèque.

Cette animation clôturait en beauté les séances de travail sur la lecture à voix haute (comment placer son souffle et sa voix ? , comment choisir son texte ?... ) qui ont rassemblé, durant le premier semestre 2018, quelques amateurs intéressés. Après plusieurs répétitions, la petite équipe, outillée et motivée, a proposé plusieurs séances de lectures variées à l'EHPAD; et a clôturé la saison par une  lecture gourmande à laquelle ont assisté près de quatre-vingt-dix personnes...

Coté mots : Elisa, Sara, Françoise, Michèle, Hélène, Véronique, Florianne et Réjane; et côté mets, Christian.

 


15 février, 15 mars, 12 avril, 17 mai et 14 juin 2018 : lectures à l'EHPAD


Jeudi 15 mars 2018

 à 15 h, Réjane a lu « L’homme semence » de Violette Ailhaud

En 1852, Violette Ailhaud est en âge de se marier quand son village des Basses-Alpes est brutalement privé de tous ses hommes par la répression qui suit le soulèvement républicain de décembre 1851. Il s’écoule plus de deux ans avant qu’un homme n’apparaisse… Ce témoignage puissant, écrit en 1919, a touché de nombreuses personnes grâce à un bouche-à-oreille qui n’a cessé de s’amplifier. Le théâtre, la danse, le conte, la lecture, la gravure, le cinéma et la bande dessinée ont formé une ronde d’interprétations qui permet à ce texte universel de faire le tour de la Terre...

 


15 février 2018 : lecture

Pour cette lecture à l'EHPAD, ouverte au public, Sara a sélectionné, Saint-Valentin oblige, divers textes sur le thème de l’amour. Avec Françoise, elles nous ont invitées à un voyage sentimental, de la rencontre à la rupture, à travers des textes de chansons, des poèmes, des légendes... 


26 janvier 2018 : lecture lors de l'ag de l'association des amis de la médiathèque

 

Club de lecture, expositions, ateliers d'écriture, de couture, initiations à l'anglais et l'espagnol, cours d'informatique, après-midi scrabble... Le programme 2018 de la Médiathèque de Saint-Clar fourmille d'activités  ! Mais qui rend possible cet alléchant programme culturel ? C'est l'Association des Amis de la Médiathèque ! Lors de son AG le vendredi 26 janvier à 18 heures, entre la séance annuelle et l'apéritif dinatoire, LALO a proposé la lecture d'une nouvelle policière par Sara Libera. Frissons et émotions au programme...

 


2017


Mercredi 27 septembre 2017 : présentation de "Souvenances"

Les auteurs ont proposé quelques extraits des nouvelles du recueil en lecture, aux résidents de la maison de retraite qui avaient accepté de leur livrer leurs souvenirs...


21 JANVIER 2017 : lecture apéritive à la médiathèque

Réjane Peigny et Sara Libera ont pioché parmi les nouvelles acquisitions de la Médiathèque de Saint-Clar pour proposer au public une lecture à voix haute d'extraits, destinés à leur donner l'envie de poursuivre la lecture des romans.

Une activité proposée par LALO en collaboration avec les Amis de la Médiathèque de Saint-Clar qui, a l'issue de la lecture, a offert au public une galette des rois accompagnée de cidre, de quoi prolonger la séance par des échanges informels...  


2015 - 2016


juillet à DECEMBRE 2016 : lectures à voix haute à l'EHPAD

16 décembre 2016

C'est sur le thème de l'enfanceque s'est clôturé le cycle de lectures mensuelles aux résidents, avec des extraits de différents romans :

- Le début de "Belle et Sébastien", le roman de Cécile Aubryqui a fait le succès d'une série homonyme diffusée au cours des années 1960. Nous y avons assisté à la naissance du héros, dans un refuge des Pyrénées.

- "L'amie prodigieuse", le premier volet de la tétralogie d'Elena Ferrante dont les premiers romans déjà traduits remportent un beau succès, nous a ensuite emmenés dans les faubourgs de Naples. Dans les années 50, la jeune narratrice se lie d'une amitié faite de rivalité avec Lila, une gamine qui semble aussi méchante qu'intelligente.

- Nous avons alors quitté Naples à la suite du jeune héros de "Rue des Italiens" de Girolamo Santocono, lorsqu'il rejoint son père parti en 1946 suite à l'accord belgo-italien qui devait servir à importer de la main d'oeuvre pour les mines de charbons,

- C'est ensuite un passage de "Une vague d'amour sur un lac d'amitié" de Marie Desplechin qui nous a permis de découvrir ce qui, aux yeux d'une adolescente, pourrait bien différencier l'amour de ... la pâte d'amendes,

- Et nous sommes, pour terminer, partis en colonies de vacances où nous avons retrouvé "Le petit Nicolas" de Sempé et Goscinny, grâce à trois épisodes toujours aussi drôles et tendres... 

Lecture : Réjane Peigny  

 


28 novembre 2016

La séance a débuté par la fable Le loup et l’agneau de Jean de Lafontaine, et celle de La chèvre de Mr Seguin d'Alphonse Daudet, présentée dans son édition originale, avec la couverture d'époque, qui ont ravivé quelques souvenirs. 

Ensuite, après un poème de Paul Eluard et le texte d'une chanson de Boris Vian, suivis de La première gorgée de bière et Le croissant sur le trottoir de Philippe Delerm, les résidents ont ensuite fait leur choix parmi différents textes sur la thématique de la première fois. Ils sont choisi : « Toi et moi », la première rencontre avec un enfant adopté, « Les yeux de Victoire », la première traite, « Mon amie Louisa », la première amitié, « Lili », le premier petit chat et enfin « La lettre recommandée », qui ce facteur va t-il rencontrer pour la première fois ? 

Enfin, un jeu musical a clôturé la séance, histoire de repartir en fredonnant Yves Montand A bicyclette, Charles Aznavour La Bohême...

 

Lecture : Réjane Peigny et Sara Libera

 


29 octobre 2016

Réjane Peigny lit "Soie" aux résidents de l'EHPAD 

"Parfois, les jours de vent, Hervé Joncour descendait jusqu'au lac et passait des heures à le regarder,

parce qu'il semblait voir, dessiné sur l'eau, le spectacle léger, et inexplicable, qu'avait été sa vie."

Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour

part au Japon... Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent

sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d'une voix,

la sacralisation d'un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du

temps immuable.

Dès sa parution, "Soie" a imposé Alessandro Baricco comme le plus talentueux

des jeunes écrivains italiens.

La lecture deux voix de ce roman court et poétique, construit à la manière d'un conte, a permis

aux résidents de l'EHPAD de suivre le héros dans ses longs voyages...

 


11 OCTOBRE 2016

 

 

L'histoire, inspirée d'un fait divers, se déroule pendant la guerre de 1870 : dix personnes fuyant Rouen envahie par les Prussiens ont pris place dans une diligence. Parmi elles, Élisabeth Rousset, une prostituée surnommée Boule de suif à cause de son embonpoint, se donnera à un officier prussien pour sauver les autres voyageurs qui pourtant la méprisent. L'espace clos de la diligence fait ressortir l'hypocrisie et la bassesse des bourgeois...

Boule de suif est une nouvelle de Guy de Maupassant. 

Ecrite en 1879, rendue publique par une lecture  par l'auteur devant ses amis du « groupe de Médan » avant d'être publiée, elle a  imposé Maupassant comme un maître du genre.

Lecture : Réjane Peigny

Un projet de LALO, en collaboration

avec l'Association des Amis de la Médiathèque de Saint-Clar.

18 AOÛT 2016 : lecture à voix haute

Ces lettres adressées à Dieu par un enfant de dix ans ont été retrouvées par Marie Rose,

la dame rose qui vient lui rendre visite à l'hôpital pour enfants. Elles décrivent douze jours

de la vie d'Oscar, douze jours cocasses et poétiques, douze jours pleins de personnages

drôles et émouvants. Ces douze jours seront peut-être les douze derniers. Mais, grâce à

Mamie Rose qui noue avec Oscar un très fort lien d'amour, ces douze jours deviendront

légende.

Ce court roman aborde la thématique de la mort de l'enfant avec profondeur, mais la tendresse,

l'optimisme et l'humour de l'auteur lui confèrent une sorte de légèreté, bienvenue.

Cette lecture a touché au coeur les résidents de l'EHPAD.

Oscar et la Dame rose est un roman d’Éric-Emmanuel Schmitt (2002) qui constitue la

troisième partie du Cycle de l'invisible. Il a été adapté au théâtre par l'auteur en Belgique,

en France et au Québec, puis au cinéma, en 2009 avec Michèle Laroque dans le rôle de Mamie Rose.

Livre disponible à la Médiathèque de Saint-Clar.

Lecture : Réjane Peigny

Un projet de LALO, 

en collaboration avec l'Association des Amis de la Médiathèque de Saint-Clar.

8 JUILLET 2016

Lecture par l'auteur 

  

" C’est un pays reculé où rien jamais n’a voulu pousser. Juste le chêne vert

et l’herbe sèche. Un pays de monts, de vent et de pierres, de contrastes.

Les villages n’y portent pas de nom. On n’en a pas besoin. On suit son troupeau et les chèvres connaissent tous les chemins. On cultive sans y croire

ce que la terre consent à nourrir, de tout petits lopins épierrés, juste de quoi tenir.

On accepte les enfants qui naissent sans qu’on les ait voulus, car tous ne survivent pas. Les hommes sont rudes, qui essayent de croire encore en Dieu.

 

Il est dans ce pays de chevriers un homme dont nul ne sait rien. On s’est habitué à sa lointaine présence sur le coteau d’en face, là où la terre n’appartient à personne. Les chèvres évitent ce versant et on dit qu’un loup…" 

 

 

 


DE SEPTEMBRE 2015 à JUIN 2016 : Lectures mensuelles à l'EHPAD de Saint-Clar

 Nous avons cette saison découvert différentes textes, pour la plupart accessibles au prêt à la Médiathèque de Saint-Clar, dont ceux-ci qui ont particulièrement ravi les résidents :

- De nombreux extraits du récit "Une enfance en Gascogne" de Rose-Marie Richard (autoédition - 2002), qui ont agrémenté plusieurs séances de lecture.

- Des textes de Barbara et de Jacques Brel.

- La pièce "Le dernier ami", d'Eric Durnez, auteur dramatique d'origine belge, installé et décédé en juin 2014 à Gaudonville (Lansman éditions)

En quête d’un logement de fortune, un vagabond, ayant rompu les amarres depuis longtemps, s’arrête – au hasard de ses pérégrinations à travers bois et champs – dans un petit village oublié. Mais toutes les portes se ferment. Toutes, sauf celle de Sam, étrange et vieux bourru marqué par un passé pesant. Peu à peu, les deux hommes vont se découvrir, s’apprivoiser et vivre pleinement une amitié improbable qui laissera des traces indélébiles lorsque viendra le temps de se séparer à jamais.

- "L'homme qui plantait des arbres" de Jean Giono (illustration ci-dessus) 

Nouvelle écrite en 1953 par Jean Giono pour, selon ses termes, « faire aimer à planter des arbres ». C'est l'histoire du berger Elzéard Bouffier qui fait revivre sa région localisée en Haute Provence, entre 1913 et 1947, en plantant des arbres. Écrite à la suite d'un concours du magazine américain Reader's Digest, la nouvelle a eu un retentissement mondial. Elle est aujourd'hui considérée comme un manifeste à part entière de la cause écologiste. Beaucoup de personnes ont cru que le personnage d'Elzéard Bouffier avait vraiment existé, croyance sur laquelle Giono n'a pas manqué de jouer. Le récit de Giono a donné lieu à un film d'animation lu par Philippe Noiret, qui a obtenu plus de 40 prix à travers le monde. L'Homme qui plantait des arbres est aujourd'hui reconnu comme une œuvre majeure de la littérature d'enfance et de jeunesse et elle est, à ce titre, et pour son message écologique de développement durable, étudiée en classe.

- De très larges extraits de "Mémé" de Philippe Torreton (Iconoclaste Editions, 2014)

«Mémé, c’est ma mémé, même si ça ne se dit plus. Mémé me manque . Ses silences, ses mots simples au Scrabble , sa maison enfouie sous les pommiers et son buffet d’avant- guerre . Ce texte est subjectif, partial, amoureux , ce n’est pas une enquête, ce n’est pas une biographie , c’est ce que j’ai vu, compris ou pas, ce que j’ai perdu et voulu retenir, une dernière fois. Mémé, c’est mon regard de gamin qui ne veut pas passer à autre chose.» 

Voici le portrait qu’à plus de quarante ans Philippe Torreton fait de celle qui fut le personnage central de son enfance, un portrait tendre et nostalgique, construit par petites touches comme la mémoire , où chacun retrouvera sa grand-mère ou celle dont il a rêvé..

 


5 MARS 2015

 

Lectures extraites de

"La chanson des escargots qui vont à un enterrement", "La Pêche à la baleine", et "Le Cancre", Jacques Prévert

"Les Américaines" de Freddy Massin

"L'Analphabète", Agota Kristof

"Petit/s éloge/s de la vie de tous les jours" de Franz Bartelt 

"Une enfance en Gascogne" de Rose-Marie Richard

"La belle amour" , "Chapeau bas"  et "Le Temps du Lila", Barbara

 


19 FEVRIER 2015 - première Lecture à l'EHPAD

 

Plus d'une vingtaine de résidents ont assisté à la première séance de lecture à haute voix proposée à l'EHPAD de Saint-Clar.

 

Réjane Peigny y a lu des extraits de La première gorgée de bière de Philippe Delerm et

de Rue des italiens de Girolamo Santocono ; des nouvelles : L'augmentation de Dino Buzzati

et Matin brun de Frank Pavloff ; un conte gascon : la filles du jardinier, et des poésies

de Jacques Prévert...

 

Une activité en partenariat avec Les Amis de la Médiathèque de Saint-Clar.


18 DECEMBRE 2014 - Lecture apéritive "Autour de Pierre Rahbi"

 

"On ne peut pas faire évoluer la société si l’être humain, qui en est le principal déterminant, ne change pas."                                                                                  Pierre Rahbi

 

Le 18 décembre 2014, la deuxième lecture apéritive proposée par LALO à la Médiathèque de Saint-Clar proposait de découvrir Pierre Rabhi à travers la lecture d'extraits du livre "Semeur d'espoirs", un livre d'entretiens menés par Olivier Le Naire.

En ouverture, Réjane Peigny a lu le discours du chef Seatle en réponse au Président des Etats-Unis qui voulait acheter les terres indiennes, texte de référence de Pierre Rahbi.

Ensuite, la première partie retraçait sa vie, de sa naissance en Algérie à son installation en Ardèche. Entendre le récit de son enfance, de son exil et de ses débuts difficiles permet de comprendre comment il est devenu ce paysan philosophe.

 

La seconde partie ne permettant pas d'aborder tous les sujets du livre, c'est le public qui a choisi quelques-unes des thématiques.

 


19 DECEMBRE 2013 - Première lecture apéritive

 

 Lecture apéritive, car cette séance d'une heure trente est destinée à vous ouvrir l'appétit, 

à vous donner l'envie de poursuivre la lecture de l'ouvrage proposé et/ou la découverte d'autres

titres de l'auteur. Lecture apéritive aussi car un entr'acte vous donne l'occasion de discuter

de tout cela autour d'un verre, offert par la Médiathèque.

Au MENU de la première partie, des extraits de quatre romans disponibles au prêt : 

"Un été sans les hommes" de Siri Hutsvedt (Actes Sud, 2011), 

"Manuel de survie à l’usage des incapables" deThomas Gunzig (Au diable vauvert, 2013), 

"Esprit d’hiver" de Laura Kasischke (Christian Bourgois, 2013) et 

"Au revoir là-haut" de Pierre Lemaitre (Albin Michel, 2013) PRIX GONCOURT

A la CARTE de la seconde partie, c'est le public qui, parmi les livres proposés,

a choisi d'entendre des extraits de  :

"L’analphabète", l'autobiographie d'Agota Kristof (Zoé, 2000) 

"Sur la plage de Chesil", d'Ian McEwan (Gallimard, 2010)